Accueil / ACTUALITES / 21 projets, idées et propositions  pour faire évoluer l’économie numérique au Togo.
numérique au togo

21 projets, idées et propositions  pour faire évoluer l’économie numérique au Togo.

L’économie numérique au Togo.  Entre fantasmes et réalités, colloques et séminaires, discours et actes de communication, il est parfois difficile de se faire une idée réelle sur l’état du secteur.  Une chose est tout de même certaine,  le potentiel est là et perceptible. Je reste convaincu que le numérique peut être un élément catalyseur  pour le  développement de notre pays.

Dans ce billet  brainstorming, je partage 21 pistes de projets et propositions pour  faire avancer  l’économie numérique au Togo.

  1. Dépolitiser l’enjeu du numérique. Ce n’est point sans raisons, si je place cette proposition au premier plan. Tout part d’ici. J’ai eu à faire ce constat. Pour enchanter la couche juvénile aujourd’hui, il suffit de parler de « numérique », d' »entrepreneuriat », d' »émergence » ou des concepts du même acabit. Les termes sont galvaudés par les politiques pour attirer la sympathie des jeunes qui attendent, réellement, un environnement propice pour asseoir leurs véritables ambitions. J’estime qu’il nous faut véritablement aller au-delà des considérations politiciennes et mettre les questions du numérique dans de vraies optiques de développement. Le numérique peut être une vraie solution à nombre de problèmes. Le numérique est un vrai levier de croissance économique.
  1. Mettre en place un Observatoire Togolais  de l’Economie Numérique : ( OTEN ) Hissé au rang d’agence  nationale , l’observatoire sera l’interlocuteur de premier  plan sur toutes les questions touchant l’économie numérique au Togo. Il sera composé d’acteurs avertis, d’experts métiers, de juristes, de consultants. L’observatoire jouera à la fois un rôle réglementaire, consultatif et d’accompagnement. La tâche principale de l’observatoire est de formaliser le secteur du numérique au Togo et d’accompagner vers la maturité, les initiatives déjà existantes.
  1. Les Prix de l’innovation numérique. Ces prix de prestige seront décernés annuellement à des structures (entreprises ou organisations à but non lucratif) sur la base de solutions numériques originales qu’elles auront à déployer.
  1. Créer un fonds de soutien à l’entrepreneuriat numérique. Personnellement, je porte un intérêt quelque peu dubitatif à ces odes à l’entrepreneuriat à zéro franc. Il est certes vrai  qu’on peut entreprendre en partant de zéro, mais franchement, de grandes réussites sur ce modèle sont à compter du bout des doigts. L’entrepreneuriat nécessite des fonds. Et l’entrepreneuriat numérique ne se démarque pas. Ce fonds servira à financer les start-up numériques à fort potentiel.
  1. Organiser un salon de recrutement pour les emplois du numérique. L’objectif est de favoriser la rencontre entre les demandeurs d’emploi du numérique et les entreprises. Aussi, ce salon permettra-t-il de faire découvrir au public les différents profils métiers du numérique.
  1. Créer un cadre juridique pour les entreprises évoluant dans le  e-commerce. Cet arsenal juridique  assurera à la fois la réglementation du secteur ainsi que  la protection des e-consommateurs.
  1. Vulgariser les solutions de payement électronique et surtout le Mobile Money. La disponibilité des solutions de payement électronique est un point fort dans le déploiement des services numériques. Le taux de bancarisation au Togo étant assez faible, le mobile money est une alternative puissante.  Les banques doivent s’impliquer dans ce processus.
  1. Organiser un salon de l’e-commerce au Togo. Pour qu’un secteur puisse prendre de l’essor, il faudrait que les acteurs sortent de l’ombre. Ce salon organisé sur une base régulière permettra aux différents acteurs de partager expériences et «  best-practices » capitalisables.
  1. Mettre la transformation numérique au cœur des nouveaux projets de développement à la base. L’économie numérique togolaise ne peut pas être cantonnée seulement dans la capitale Lomé. Le marché serait trop restreint pour tout entrepreneur ambitieux.
  1. Une rencontre annuelle des PME et grandes entreprises sur les solutions numériques. Une rencontre qui permettra aux entreprises de discuter des différentes innovations et solutions numériques en cours. Cette rencontre permettra aussi aux développeurs d’outils numériques de présenter leurs produits et de trouver sur place des leads et prospects.
  1. Favoriser la venue sur le marché d’autres fournisseurs d’accès internet. La réflexion est basique certes. Mais elle vaut son détour. Un meilleur taux de pénétration d’internet a pour corollaire une meilleure pertinence dans la formulation des offres et services numériques. Sortir du cadre des mots et des déclarations. Il faut offrir aux togolais un débit de connexion acceptable, stable et à moindre coût. Ceci est l’une des conditions sine qua non à l’explosion d’une véritable économie numérique. Une connexion qui n’est utile qu’à faire une discussion whatsapp ou viber, est une tragédie pour une ambition d’économie numérique.
  1. Créer des incubateurs, des fablabs et espaces de co-working dans chaque préfecture ou pour commencer dans chaque région économique. Ceci pour encourager et cadrer l’innovation numérique sur l’ensemble du territoire.
  1. Favoriser un marché de montage de terminaux mobile sur place. Pourtant relégué en arrière-plan dans les réflexions sur l’économie numérique, les terminaux ( Ordinateurs, Smarphones, tablettes…) constituent des pions incontournables dans l’écosystème numérique. Ils se placent en amont. Cela va de soi, plus les équipements seront accessibles, à moindre coût, plus le marché du numérique sera attractif. Le montage sur place de terminaux, permettra d’intégrer des applications natives développées sur place.
  1. Prendre conscience des changements de paradigmes qu’impose le numérique dans le secteur de l’éducation. Inciter les écoles et instituts à se mettre dans ce dynamisme.  En développant des  parcours complets de formation à distance.
  1. Créer une université nationale virtuelle offrant les mêmes certifications et diplômes reconnus sur le marché. Cette proposition découle de la précédente. Les effectifs sans cesse croissants dans nos universités et les problèmes d’infrastructures font de l’E Learning une sérieuse piste de solution. Cette dématérialisation de l’offre éducative permettra de rendre accessible la formation universitaire à un plus grand nombre de candidats. Ceci est possible avec une réelle volonté des acteurs.
  1. Faire de l’Open-data, une réelle politique couplée avec les ambitions de l’E-gouvernement. Permettre aux citoyens d’avoir accès aux données permettra de mieux ficeler les projets avec les informations réelles. L’accès aux données ouvre aussi la porte à beaucoup d’innovations.
  1. Créer un label de professionnalisme ou une certification pour la presse en ligne ou les éditeurs de contenus numériques en général.   Ceci contribuera à avoir des industries de contenus numériques de qualité et créera une conjoncture propice à l’avènement de véritables modèles économiques sur ce créneau.
  1. Enclencher la  transformation digitale des services publics. Le numérique doit toucher tous  les services de base : ( Etat civil, santé… )
  1. Encourager les écoles de commerce à l’ouverture de parcours portant sur les métiers du numérique. Ceci pour répondre aux besoins de ressources humaines dans le domaine du numérique.
  1. Mettre en place un régime fiscal adapté pour les start-up du numérique. La fiscalité ne doit pas être un frein à l’émergence d’entreprises du numérique. Une start-up par définition est à la recherche d’un modèle économique stable. Ces jeunes pousses doivent être plutôt accompagnées et non étouffées par des politiques fiscales draconiennes. 
  1. Mettre en place un mécanisme pour encourager les banques, institutions de financement, fonds de garantie et business-angels  à s’intéresser à  l’innovation numérique et à octroyer des plans de financement pour les projets porteurs. 

À propos Franck NYAYEE

Stratège Marketing digital - Ex Social Media Manager- Chef Régie Publicitaire digitale & Affiliation, Directeur Africa Top Radio à UMALIS Group - AFRICA TOP Speaker - Formateur sur les thématiques marketing, les stratégies digitales avancées et la transformation numérique des entreprises et organisations. Mon Blog: www.cdumarketing.com / Je livre mes analyses et réflexions. Mail: nyayee_franck@yahoo.fr

2 plusieurs commentaires

  1. Ça me plait vraiment, tout est dit. Rien à ajouter. J’apprécie.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Paypal CasinosCasino No Deposit BonusCasino Bonus Codes